samedi 7 février 2015

Paper Towns - John Green ♥

Mar-go-Roth-Spie-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s'introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l'entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit. Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle a disparu.

Quentin saura-t-il décrypter les indices qu'elle lui a laissés pour la retrouver? Plus il s'en approche, plus Margo semble lui échapper...

Laissez-vous happer par le mystère de Margo, hypnotiser par la fascination amoureuse, réconforter par l’amitié qui réunit les personnages de John Green. Un road-trip jubilatoire jalonné de vérités profondes sur la vie, l'amour, la mort et les désillusions.

  • Titre en VF (lu en VO): La Face Cachée de Margo
  • Auteur : John Green, le fabuleux ♥
  • Éditeur : Gallimard Jeunesse (VF), Speak (VO)
  • Année de parution : 2008
  • Nombre de pages : 305 pages
Coup de 
(ou 19/20)

Non, mais WOUAH *-*. Quel auteur ce John Green ! Et quel livre ! Je ne pensais pas qu'on pourrait atteindre un tel niveau avec une histoire de fugue, assez banale au départ si on y pense. Mais non, John amène son idée à un niveau inégalé, mélangeant avec brio aventure, amour, mystère, humour et philosophie. 

Quentin Jacobsen a toujours eu un gros faible pour sa voisine, Margo Roth Spiegelman. En fait, pour reprendre ses mots, elle est son petit miracle à lui. Pourtant, la jeune fille remplie de mystères lui est toujours restée inaccessible... Jusqu'au jour où elle s'introduisit, habillée comme un ninja, pour lui proposer une nuit d'aventure, d'expériences à la limite de l'illégalité, mais oh! combien libératrices, tant pour elle que pour lui.

Le lendemain, c'est la confusion, la surprise : Margo a disparu, sans laisser de traces derrière elle. Enfin, c'est ce que les gens croient, mais elle a laissé une série d'indices farfelus pour son partenaire d'une nuit, Quentin. Aussitôt, les choses s'enchaînent dans une course folle aux indices, mais surtout contre la montre. Et si Margo lui échappait ? Quentin devra se rendre jusqu'à l'autre bout du pays pour tenter de résoudre le mystère Spiegelman !

J'ai été épatée par les péripéties du roman, par sa construction. S'il y a eu un petit moment long vers le deuxième quart du roman (l'enquête de Quentin bloquait un peu, elle tournait en rond...), il a été complètement effacé par le reste du roman et surtout par le dernier tiers du livre. Je ne pouvais plus décoller de mon bouquin. John Green a construit une série d'indices qui sauraient faire de l'ombre à bien des séries policières, d'autant plus que ces mystères avaient un sens incroyablement profond, recherché. De plus, ils nous menaient vers des endroits saugrenus, mais incroyablement intrigants, fascinants.

Les personnages sont pour le moins étranges, mais ça m'a énormément plu. Enfin, Quentin est relativement normal, je crois, mais on ne peut définitivement pas en dire autant de Margo, ni de Ben et Radar, les amis de Quentin. Margo est une fille difficile à saisir, mais c'est ce qui la rend tellement intéressante. Elle a une intelligence frappante, un sens de la vie bien particulier, mais aussi un côté très torturé. C'est un personnage libre, très inspirant. Quentin m'a épatée avec sa logique et son dévouement envers Margo m'a beaucoup touchée. Ben et Radar m'ont bien fait rire, même si leurs réactions étaient parfois un peu, euh... Drastiques ? Enfin, Lacey est un personnage qui m'a énormément surprise. Je dois avouer avoir souvent des petits préjugés sur les filles trop populaires, si vous voyez ce que je veux dire... Je ne sais pas pour vous, mais la plupart que je croise sont souvent assez superficielles.... Bref, je suis quand même consciente que certaines sont vraiment sympa et intelligentes, comme Lacey !

Contrairement à ce à quoi on pourrait s'attendre après avoir lu TFIOS et Looking For Alaska, ce n'est pas le genre de roman à vous tirer des larmes. Certes, j'ai parfois eu des pincements au cœur, mais rien de grave. Non, c'est plutôt le genre de roman à vous faire glousser toute seule dans votre chambre ou dans la classe. J'avais le sourire en permanence, mais c'est le road-trip à la fin qui a eu raison de moi, haha.

Une fois de plus, j'ai été subjuguée par l'intelligence des propos de John Green. C'est simple, je n'en aurai jamais assez. Il vous sort de ces réflexions parfois... De quoi se décrocher la mâchoire ! Cette fois, c'est sur le sens de la vie qu'il s'est penché, notamment sur le fait de savoir si une vie toute bien rangée, déjà tracée, en vaut réellement la peine. Il y traite aussi de la perception que nous nous faisons des autres et de la vie, en général. Évidemment, il y a assez de contenu pour y réfléchir pendant des heures, sans nécessairement obtenir toutes les réponses à nos questions.

L'écriture est poétique, pleine de sens et de jolies métaphores. On ne peut qu'être comblé par notre lecture. En fait, chaque phrase de John Green me fait un petit effet d'éblouissement, soit parce que c'est très intelligent, soit parce que c'est vraiment con, mais je me marre comme pas possible. Sinon, j'ai lu le roman en VO, alors je ne peux pas vous parler de la traduction...

En conclusion, je vous supplie de lire ce roman. Il s'agit du genre de bouquin qui vous donne la conviction que le monde serait meilleur si tout le monde le lisait. Vraiment, c'est à ce point. Et sinon, si je ne vous ai pas convaincus, sachez que le film sortira cet été. Un aperçu ? Ce sublime poster :

Pas le poster final, mais un poster officiel. 

16 commentaires:

  1. Il faut que j'arrête de lire des chroniques sur les livres de John Green ^^ J'ai tous envie de les lire !!! Je crois bien que le coffret VO va finir sur ma liste d'anniversaire !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Hihi, je pense que tu ne pourrais pas avoir mieux comme cadeau en terme de livres pour ta fête, si tu veux mon avis ;)

      Effacer
    2. Finalement, je n'ai pas eu le coffret, mais j'ai quand même fini par lire le livre en VF ^^ J'ai beaucoup apprécié ce périple, qui comme tu le dis, nous donne le sourire à de nombreuses reprises =)

      Effacer
  2. Ah, ce livre ! Il a l'air trop cool :D mais je pense que si je devais lire un John Green en priorité, ça serait qui es-tu Alaska ? :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. C'est parce qu'il est ! En fait, pour être honnête, je l'ai même préféré à Looking For Alaska ;)

      Effacer
  3. Olalala je le veux trop celui-là !!!!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'espère que tu pourras le lire le plus vite possible ^^

      Effacer
  4. Ca fait quelque temps que j'hésite à lire ce livre, mais là tu m'as convaincue ! :D
    Mais le film me laisse perplexe… Je ne supporte pas Cara Delevigne...

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Contente de t'avoir aidée à faire ton choix :D !! Parce qu'il est super ! Et puis tu verras après pour le film... Mais j'avoue qu'il y a quelque chose de perturbant avec cette Cara... Dont le fait que ses sourcils ne sont pas la même couleur que ses cheveux, haha ;)

      Effacer
  5. Ta chronique me donne envie de le lire !

    RépondreEffacer
  6. J’espère pouvoir lire ce livre ce mois ci ! Et j'espère aimer autant que toi !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Alors je te le souhaite de tout mon cœur ^^ ! Parce qu'il est super !

      Effacer
  7. Je suis contente que ce livre t'ai plu ! :) Pour ma part, j'avais bien aimé mais sans plus :p

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Tant que tu l'aies pas détesté, ça me va ;)

      Effacer
  8. Je l'ai lu, et c'est de loin pas du tout mon préféré de John Green. Mais bon, il m'a tout de même bien fait rire, faut l'avouer !
    Ma critique si tu le veux (http://darknessofsoul.skyrock.com/3251946036-Paper-Towns-ou-la-Face-cachee-de-Margo.html)

    RépondreEffacer