mercredi 21 décembre 2016

Critique télé : Série Jérémie

Jérémie avait le vent dans les voiles. Le vent est tombé... Cet été, elle tente de le retrouver dans une base de plein air, le Domaine du lac. Hantée par un douloureux secret, la jeune femme se joint à une équipe de sauveteurs. Son arrivée brise l'équilibre entre Olivier, Raphaëlle, Thomas, Camille et Maxime. Entre les partys, les dates et les escapades, les six amis seront confrontés aux petits tracas, aux grands remous et aux responsabilités du monde des adultes. Alcool, amours difficiles, relations familiales complexes et hormones qui leur jouent des tours : ils exploreront des terrains encore méconnus et testeront leurs limites!

Résultats de recherche d'images pour « jérémie vrak »


  • Titre : Jérémie
  • Nombre de saisons à présent : 2 saisons
  • Années de diffusion : 2015 à aujourd'hui
  • Origine de la série : Québec
  • Acteurs : Karelle Tremblay (Jérémie), Antoine L'Écuyer (Olivier), Lou-Pascal Tremblay (Maxime), Claudia Bouvette (Raphaëlle), Stéphanie Arav-Clocchiatti (Camille). Pierre-Luc Lafontaine (Thomas)...

Coup de ♥ (♥♥♥♥...)

À l'origine, cette critique a été écrite pour mon cours de journalisme, ce qui explique son ton assez sérieux. Pour équilibrer le tout, j'ai rajouté mes commentaires de fangirl hystérique à la fin de l'article. Enjoy ! 

Si, pendant plusieurs années, les jeunes Québécois ont dû se tourner vers des séries américaines comme Les Frères Scott ou New Port Beach pour assouvir leur désir de regarder des téléromans à leur image, ce temps est désormais révolu. La chaîne Vrak a enfin lancé sa toute première série dramatique, Jérémie, diffusée les mardis à 19h depuis maintenant 2 ans. Un exquis mélange de répliques décapantes, d'émotions à l'état brut et de charmants moments anecdotiques vous fera assurément tomber en amour avec cette série bien de chez nous.

Comme le laisse présager le titre, l'émission tourne autour de Jérémie, une jeune adulte hantée par la mort de sa meilleure amie dans un accident de la route. Pour effacer son passé trouble, elle s'exile tout l'été au Domaine du Lac, où elle travaillera comme sauveteuse et se liera d'amitié avec les cinq autres employés. Entre des partys agrémentés d'alcool et de marijuana, des amours houleuses, des remises en question et des expéditions autour du lac, l'été ne s'annonce pas de tout repos !

Résultats de recherche d'images pour « jérémie vrak »

La chimie qui lie chacun des 6 sauveteurs est indescriptible. Ils se complètent les uns les autres sans se ressembler. Jérémie (Karelle Tremblay) se démarque par son naturel et sa franchise rafraîchissante, rehaussés par une discrète espièglerie. Balancée entre le taciturne et troublant Olivier (Antoine L'Écuyer) et le sympathique hippie qu'est Maxime (Lou-Pascal Tremblay), Jérémie n'en reste pas moins une jeune femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, chose que l'on ne voit pas assez souvent à la télévision. Dommage que Camille (Stéphanie Arav-Clocchiatti), personnage souvent naïf et inconsistant, n'ait pas suivi son exemple.

C'est un réel plaisir d'écouter chaque semaine la trop brève demi-heure de Jérémie. Le scénario est prenant et réaliste, en plus d'être assez habilement écrit pour faire passer les téléspectateurs du rire aux larmes en quelques secondes. Il n'y a pas à douter que les jeunes adultes se reconnaîtront dans l'une ou l'autre des situations de l'histoire et qu'ils s'attacheront ainsi irrémédiablement aux personnages.  

Résultats de recherche d'images pour « jérémie vrak »

La distribution ne manque pas de charme, il faut le dire, regroupant une poignée des acteurs les plus en vogue de la relève au Québec. Les répliques coulent naturellement entre les acteurs et ne manquent pas de piquant.  Mention spéciale à Antoine L'Écuyer pour son excellent jeu corporel qui rend le personnage d'Olivier si intense et intéressant. Karelle Tremblay, également excellente dans ce premier rôle, fait preuve d'une authenticité à couper le souffle.

Résultats de recherche d'images pour « jérémie vrak »

Il faut aussi souligner le grand soin apporté à tous les aspects techniques de la série. La lumière pure et les teintes légèrement sépia utilisées pour les images collent parfaitement à l'ambiance de la série, qui souhaite représenter l'aspect magique de la jeunesse malgré tous les drames, petits ou grands, qui y surviennent. Les prises de vue, tournées caméra à l'épaule, ajoutent à l'authenticité de la chose. Enfin, l'émission jouit probablement de la meilleure bande-son qu'il ait été possible d'entendre à Vrak depuis les débuts de la chaîne.

Image associée


À l'inverse de beaucoup d'autres séries jeunesse produites au Québec auparavant, Jérémie n'a pas peur de s'attaquer aux tabous, comme la drogue, les maladies mentales, le harcèlement sexuel,  bref, des sujets qui touchent vraiment les jeunes. Jamais la série ne tombe dans la morale, elle dresse plutôt un portrait résolument réaliste des 17-25 ans : celui d'un grand ado qui ne sait plus trop à quoi se rattacher, mais qui fait de l'amour et de l'amitié sa religion. Celui d'un jeune qui essaie de revenir aux sources tout en étant submergé par la dure réalité de la vie d'adulte. Comme quoi c'est normal d'avoir des moments moins faciles que d'autres. En somme, la seule chose qui manque à cette fabuleuse série, c'est d'autres épisodes !

Résultats de recherche d'images pour « jérémie vrak »

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Attention. FANGIRL HYSTÉRIQUE. Attention.
Vous êtes avertis. 

OMG, c'est quoi ça, c'est tellement bon *-* 
Franchement, si vous ne regardez pas cette série, vous passez vraiment à côté de quelque chose... Et vous ne le savez MÊME PAS. 

Malheureusement, comme la série n'est pas disponible légalement sur Internet et que Vrak n'a pas encore fait de coffret DVD (sacrilège), vous n'aurez d'autre choix que de passer par des moyens moins... légaux, pour combler ce grand manque dans votre vie. Sinon, vous pouvez toujours croiser les doigts pour que Vrak rediffuse les deux premières saisons en rafale cet été, mais ça ne règle toujours pas le cas des Européens... Bref. Vous voyez le drame.

** VRAK, si jamais vous voyez cet article, pitié, faites des DVD 
et vendez-les partout dans le monde, merci. ** 

Donc, si on y va avec un condensé de mes commentaires plus ou moins pertinents : 
  • Je veux marier Oli ET Max, ils sont tellement adorables, géniaux et parfaitement imparfaits ♥♥♥ Mais surtout, ils sont VRAIMENT beaux, on va se le dire. Oli est tellement mystérieux et tourmenté que c'est impossible de ne pas craquer pour lui. Et ses regards en coin veulent TOUT dire. Littéralement. Il me fend le cœur un peu plus à chaque épisode. Heureusement, Max est toujours là pour recoller les morceaux et faire LA blague parfaite pour détendre l'atmosphère. Et il a l'air de faire les meilleurs câlins du monde. Just sayin'. 
  • Jérémie est un personnage qui détonne par son naturel. Une fille à la télévision qui se laisse les cheveux naturels et qui ne porte pas forcément de soutien-gorge, ça fait du bien. Et sa personnalité forte suit son look, c'est génial. 
  • Contrairement à ce que j'ai dit dans la critique, Camille n'est pas si pire que ça, même s'il est vrai qu'elle a le don de m'énerver parfois. Mais elle peut aussi avoir ses bons côtés et c'est une amie dévouée, ça c'est clair. 
  • Il y a Aliocha Schneider dans la saison 2. Ce qui fait que tous les plus beaux acteurs québécois (ou presque) sont regroupés en une seule série. Vous. Ne. Pouvez. Pas. Manquer. Ça. (Malheureusement, Aliocha a un rôle de trou de cul --' Je m'ennuie de l'époque Aurélie Laflamme ♥ ) 
  • Les décors et l'esthétique de la série sont impeccables ♥ Tout pour vous faire penser à Tumblr, même si ça reste assez réaliste. 
  • Il y a tellement de rebondissements en un épisode, c'est fou *-* Avec mon amie, ça nous a déjà pris 1h30 pour écouter un épisode de 30min, parce qu'on n'arrêtait pas de faire pause pour reprendre notre souffle/s'extasier/commenter les regards d'Oli/se pâmer/se recroqueviller de douleur. Mouaip
  • Est-ce qu'on peut parler de l'épisode de (Spoiler) la morgue ? Bon sang, c'était triste. J'ai fait rejouer la dernière scène genre 14 fois, avec mon amie. C'est là qu'on voit tout le talent d'acteur d'Antoine L'Écuyer. Oli faisait tellement pitié :'( Et Max aussi, en arrière de tout ça. 
  • La musique est par-fai-te ♥ Des preuves : 
Les échardes, par Charlotte Cardin

Demon, par Kandle

Rêves d'été, par Laurence Nerbonne

BON. Regardez Jérémie.

2 commentaires:

  1. J'ai trouvé ton article en cherchant des dvd dla série ahahaha please god c'est la meilleure série pi ton article est vrm bien écrit btw wow

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Hahaha, on s'entend sur ce point alors : IL NOUS FAUT DES DVD *-* ♥ !!! En plus, ils en ont fait pour Le Chalet... En tout cas, merci beaucoup :D

      Effacer