mercredi 23 mai 2018

Eliza et ses monstres - Francesca Zappia

Dans la vie de tous les jours, Eliza Mirk est une fille timide, intelligente, un 
peu étrange et... qui n'a pas d'amis.

Dans sa vie en ligne, Eliza est LadyConstellation, créatrice anonyme de 
La Mer infernale, un webcomic extrêmement populaire.

Avec des millions de followers et de fans à travers le monde, 
son alter ego est une véritable star.

Mais Eliza ne peut s'imaginer aimer le monde réel plus 
qu'elle n'aime sa communauté numérique.

Puis, un jour, Wallace Warland arrive dans son lycée et Eliza va vite se 
demandersi la vie ne mérite pas d'être vécue hors ligne...

dimanche 6 mai 2018

Jusqu'ici, tout va bien - Gary D. Schmidt

1968. Une petite, petite ville de l’État de New York.
Un père sans repères, une mère sans remède.
Deux grands frères, dont un avalé par la guerre du Vietnam.
Pas assez d’argent à la maison. Trop de bagarres au collège.
Des petits boulots pour se maintenir à flot. Une bibliothèque ouverte le samedi pour s’évader.
Une collection d’oiseaux éparpillée à tous les vents. Des talents inexploités.
Et une envie furieuse d’en découdre avec la vie.

Gary-D Schmidt - Jusqu'ici, tout va bien.

lundi 30 avril 2018

Les Confins du monde (La Conspiration, T.3) - Maggie Hall

Sous les paillettes, le jeu de l'amour et du pouvoir atteint des sommets. 

Le Cercle des Douze n'est finalement pas ce à quoi s'attendait Avery... Mais elle aussi a de quoi les surprendre. Depuis la mort de sa mère, Avery se retrouve encore plus dépendante de Stellan et de Jack. Pris dans une toile de trahisons et d'attirance fatale, tous trois doivent désormais unir leurs efforts pour enrayer la plus dangereuse conspiration que le monde ait jamais connue.

De Jérusalem à Rome en passant par la Russie, du froid glacé des catacombes à la chaleur des flashs des paparazzis, Avery West va devoir affronter son destin, qu'il soit placé sous le signe du salut... ou sous celui de la destruction.

lundi 23 avril 2018

Des livres pour la Terre - Jour de la Terre

D'ACCORD ce n'est plus le Jour de la Terre et je pourrais parfaitement m'en sortir en disant que c'est parce qu'on devrait toujours agir comme si c'était le Jour de la Terre, mais en vrai c'est seulement que je n'ai pas eu la motivation de finir cet article hier. Tant pis, hein. 

Je n'en parle pas énormément par ici, mais je me suis, depuis quelques temps, engagée dans une démarche écologique visant le zéro déchet. Pour la petite histoire, j'ai eu mon premier gros déclic à la fin de l'année 2015, quand j'ai vécu mon premier Noël sans neige (rappelons que j'habite au Québec) et que j'ai compris à quel point la surconsommation était à l'honneur pour cette célébration (même si cela ne part pas de mauvaises intentions). Bien sûr, j'avais déjà entendu parler de ces enjeux auparavant, mais combien de gens ne font que parler du problème sans changer un seul de leurs agissements ? 

Je ne suis pas instantanément devenue une sainte de l'écologie, mais je n'ai pratiquement plus rien acheté de superflu depuis ce jour. Aller passer des journées au centre d'achat faisait partie de mes sorties de fin de semaine, mais je n'ai acheté aucun vêtement neuf depuis 2015 (ou maximum deux morceaux, par nécessité). Je n'ai plus acheté de babioles de décoration, de gadgets ou de produits spéciaux juste ''parce que j'en ai les moyens''. Le pire, c'est que ça ne m'a même pas manqué un seul instant, preuve que ces besoins sont artificiels.


Je n'ai pas pour autant arrêté d'encourager la culture (dont les livres, hehe), mais je privilégie l'usagé. Je n'ai pas arrêté de suivre les modes vestimentaires, mais j'utilise les vêtements que mes proches ne veulent plus, je fréquente les friperies, je couds, je fais du bricolage (et ça m'amuse tellement plus que d'acheter neuf). Je n'ai pas arrêté d'acheter des cadeaux aux gens, mais je privilégie les produits locaux, les expériences, les objets culturels. 

En septembre 2017, j'ai emménagé à Montréal pour l'université, alors c'est à moi qu'est revenue la tâche de faire les courses, cuisiner, etc. J'ai réussi à faire en sorte qu'environ 40% de mon alimentation provienne des épiceries zéro déchet, qu'un autre 40% provienne des épiceries bio (en choisissant un maximum de produits non ou peu emballés) et que le 20% provienne des épiceries normales (toujours en choisissant le maximum de produits frais, bio, peu emballés...). Même démarche pour mes produits de beauté. 

Et alors ? J'ai constaté que ce n'était vraiment pas si difficile de passer à un mode de vie plus responsable et que c'est extrêmement gratifiant. J'ai limite l'impression de vivre dans un jeu vidéo où je dois éviter un maximum de déchets. Ce n'est pas un fardeau, mais bien un plaisir. Bien sûr, ça me coûte un peu plus cher, mais j'économise définitivement sur le long terme en achetant moins et mieux.    


Je ne dis pas ça pour me vanter, ni pour agacer (volontairement) qui que ce soit, mais seulement pour essayer de faire comprendre aux gens que c'est une démarche accessible et importante. Certaines personnes se sentent brimées quand d'autres essaient de leur faire comprendre à quel point il est nocif d'emballer un lunch dans du plastique et de systématiquement tout jeter à la fin. Pourtant, utiliser des tupperwares est à la portée de tous, alors oui, je me permets de vous le suggérer fortement. Pour résumer : j'ai la conviction que si l'on aborde l'écologie comme un tabou qui doit convenir à tout le monde, rien ne changera. 

BREF. Si je suis là aujourd'hui, c'est d'abord et avant tout pour vous partager les ressources qui m'ont guidée dans ma démarche et qui me guident encore. Rien ne vous oblige du jour au lendemain à tout arrêter, à vous priver (je n'ai d'ailleurs pas l'impression de me priver de quoi que ce soit), mais bien d'être conscient que de simples gestes peuvent déjà faire beaucoup et qu'on peut toujours s'améliorer

Livres d'information

Résultats de recherche d'images pour « béa johnson livre » Résultats de recherche d'images pour « zéro déchet livre » Résultats de recherche d'images pour « sauver la planète une bouchée à la fois »

  • Zéro Déchet, de Béa Johnson : C'est un peu la bible du zéro déchet. À ma connaissance, cette femme est la ''fondatrice'' du mouvement, ou du moins l'une des personnes qui ont énormément contribué à ce qu'on en parle. Certes, le livre est un peu dense et je ne l'ai pas lu au complet, mais il m'a été très utile de le feuilleter et d'aller directement aux chapitres qui m'intéressaient. 
  • Famille (presque) zéro déchet, de Bénédicte Moret et Jérémie Pichon : On s'en fout que vous ayez des enfants ou non, ce livre est un véritable coup de cœur. Il est très utile, réaliste, simple et facile à lire. MAIS SURTOUT, il est bourré de superbes illustrations, de jolies couleurs et d'une belle touche d'humour. À lire ♥
  • Sauver la planète une bouchée à la fois, de Bernard Lavallée : Un livre qui se concentre essentiellement sur l'impact environnemental qu'a notre alimentation. Il aborde le ZD, mais il s'agit surtout d'effleurer le sujet. Je dirais que c'est un excellent livre d'introduction, pour réfléchir à son alimentation, mais que le livre est un peu moins pertinent si l'on s'est déjà bien informé sur l'écologie/est déjà dans une démarche écologique. 
Livre ayant moyennement rapport, mais qui a rapport dans ma tête

Résultats de recherche d'images pour « livre du hygge »


  • Le livre du Hygge, de Meik Wiking : Je l'avoue, j'ai tendance à juger les livres de développement personnel/psychologie populaire. Beaucoup sentent l'arnaque à plein nez (#lesecret)... Mais d'une façon ou d'une autre, celui-là a fini par m'attirer. Serait-ce les jolies photographies à l'intérieur ? Ma passion pour les pays scandinaves ? Nul ne saura jamais. Toujours est-il qu'il m'a beaucoup plu, notamment par sa façon de prôner la lenteur, la douceur, le minimalisme et les expérience significatives. Plein de choses que suggère également le mode de vie ZD. Coïncidence ? Je ne crois pas. 

Livres de fiction qui font réfléchir

Résultats de recherche d'images pour « céleste ma planète » Résultats de recherche d'images pour « l'homme qui plantait des arbres » 

Constatation : il y en a/j'en ai lu beaucoup moins que ce que je pensais.

  • Céleste, ma planète, de Timothée de Fombelle : Une autre perle signée Fombelle, qui s'adresse aux plus jeunes, mais qui devrait toucher tout le monde. Je vous laisse ma chronique ici (écrite il y a plus de 4 ans, pardonnez-moi les erreurs). 
  • L'homme qui plantait des arbres, de Jean Giono : Grand classique, vous en avez sûrement déjà entendu parler. Vous pouvez aussi regarder le court-métrage qui en a été fait, magnifiquement illustré par Frédéric Back !

Documentaires (tous disponibles sur Netflix, entre autres)

Résultats de recherche d'images pour « the true cost » Résultats de recherche d'images pour « cowspiracy » Résultats de recherche d'images pour « sustainable documentary »
Image associée

  • The True Cost : Sur l'industrie de la mode. On n'y parle pas tellement de l'aspect écologique que de l'aspect humain, mais ce documentaire a réellement été révélateur pour moi. (et j'ai rarement autant pleuré sur un documentaire)
  • Cowspiracy : Je ne l'ai même pas encore regardé, mais il est un peu considéré comme LE documentaire écologique (et comme celui qui a encouragé plusieurs personnes à devenir végétariennes). 
  • Sustainable : Un documentaire qui nous fait réaliser à quel point on est maintenant déconnecté de ce que l'on mange. 
  • Minimalism : Tenez-vous bien.... Ce documentaire parle de minimalisme ! (J'en garde un souvenir assez faiblard, mais je me souviens l'avoir apprécié) 

Sur Internet (Youtube, sites Internet...)

10 Ways to Reduce Waste | Zero Waste for Beginners

5 Easy Zero Waste Tips for TEENS | living at Home
+ tous les vidéos de la chaîne Sustainably Vegan

25 façons FACILES de réduire ses déchets - Zéro déchet

Voilà, si cet article a pu avoir un impact sur au moins une personne, j'en suis déjà heureuse ! Et si vous vous intéressiez déjà à la cause environnementale et que vous avez des ressources à me conseiller, je suis preneuse :) 

mardi 27 mars 2018

Since You've Been Gone - Morgan Matson

Before Sloane, Emily didn’t go to parties, she barely talked to guys, and she didn’t do anything crazy. Enter Sloane, social tornado and the best kind of best friend—someone who yanks you out of your shell.

But right before what should have been an epic summer, Sloane just…disappears. There’s just a random to-do list with thirteen bizarre tasks that Emily would never try. But what if they can lead her to Sloane?

Apple picking at night? Okay, easy enough.

Dance until dawn? Sure. Why not?

Kiss a stranger? Wait…what?

Getting through Sloane’s list will mean a lot of firsts, and with a whole summer ahead of her—and with the unexpected help of the handsome Frank Porter—who knows what she’ll find.

Go Skinny Dipping? Um…

Traduction libre 

Avant Sloane, Emily n'allait pas dans les fêtes, ne parlait pratiquement pas aux garçons, et elle ne faisait rien d’irréfléchi. Arrive alors Sloane, tornade sociale et le meilleur genre de meilleure amie - quelqu'un qui vous fait sortir de votre coquille. 

Mais juste avant ce qui aurait dû être le meilleur été de tous les temps, Sloane a simplement... disparu. Elle ne laisse derrière elle qu'une liste étrange comportant 13 défis qu'Emily n'aurait jamais l'audace d'essayer seule. Mais si ces défis pouvaient la mener jusqu'à Sloane ? 

Cueillir des pommes pendant la nuit ? Ok, plutôt facile. 

Danser jusqu'à l'aurore ? Oui. Pourquoi pas ?  

Embrasser un inconnu ? Euh... quoi ? 

Passer à travers la liste de Sloane signifie essayer plusieurs choses pour la première fois et, avec un été complet devant elle - et l'aide inattendu du parfait Frank Porter - qui sait ce que pourrait accomplir Emily ?

Un bain de minuit ? Hum... 

Since You've Been Gone de Morgan Matson

vendredi 2 mars 2018

Sombres étoiles - Malorie Blackman

L’amour peut-il naître au beau milieu des étoiles ?

2164.

Vee et son jumeau Aidan sont seuls à bord de leur vaisseau depuis qu’un terrible virus a terrassé l’ensemble de l’équipage. Leur seul désir : regagner la Terre.

Nathan et ses amis sont des esclaves, qui vivent sur la planète Barros 5.
Leur unique souhait : rejoindre la planète Calisto, où la vie sera plus douce.

Vee et Nathan n’auraient jamais dû se rencontrer.
Mais la vie réserve parfois des surprises, même au fin fond de l’espace…

jeudi 1 février 2018

La femme qui fuit - Anaïs Barbeau-Lavalette

Anaïs Barbeau-Lavalette n'a pas connu la mère de sa mère. De sa vie, elle ne savait que très peu de choses. Cette femme s'appelait Suzanne. En 1948, elle est aux côtés de Borduas, Gauvreau et Riopelle quand ils signent le Refus Global. Avec Barbeau, elle fonde une famille. Mais très tôt, elle abandonne ses deux enfants. Pour toujours. Afin de remonter le cours de la vie de cette femme à la fois révoltée et révoltante, l'auteur a engagé une détective privée. Les petites et grandes découvertes n'allaient pas tarder.

mardi 23 janvier 2018

VIDÉO : Tag de début d'année

Allô :) 

J'ai été taguée par Evelyne de la chaîne Biz et Thot pour 
faire le The End of the Year Book Tag (merci !). 

Toutefois, comme j'ai mis trop de temps à faire le tag, on est maintenant en 2018, alors j'ai remixé les questions pour en faire un tag de début d'année, haha ! 


jeudi 18 janvier 2018

Silence Radio - Alice Oseman

Je suis Frances, Frances la sérieuse, la solitaire, la discrète. Je passe mon temps à étudier. J’ai un seul objectif : entrer à Cambridge après le bac.

Je suis Frances, la vraie Frances. Je suis fascinée par le mystérieux Silence Radio et sa chaîne Youtube Universe City. J’aime rire et j'aime dessiner. Et puis je rencontre Aled. Avec lui, je peux enfin être moi. Avec lui, je vais enfin avoir le courage de trouver ce qui compte vraiment pour moi.

mardi 16 janvier 2018

Apprivoiser la poésie : guide pour débutants

Image associée

La poésie fait peur.

                                          Peur
                                                  de ne pas comprendre
                                                  de ne pas être assez intelligent
                                                  de s'ennuyer 
                                                  de perdre son temps
                              
                                                                   mais peut-être aussi de réveiller des tourments 
                                                                   cachés profondément 
                                                                   d'avoir affaire à des idées plus grandes que soi
                                                                   d'être émerveillé par ses émois 
                                        
VOILÀ, c'était le pire simili-poème de l'humanité, mais j'imagine que c'est un bon début à cet article quelque peu inhabituel. Il est bien connu que la poésie est un genre estimé comme difficile d'approche, surtout quand on ne sait pas par où commencer. Pourtant, c'est un genre que je me plais de plus en plus à explorer, à découvrir. 

Parce que oui, j'écris cet article et je me considère largement comme une lectrice débutante de poésie. Je suis loin de comprendre le sens profond des poèmes, les vérités qu'ils semblent cacher. 
Même après plusieurs années d'études en littérature. 

Et c'est là, je crois, la chose la plus importante à savoir sur les poèmes avant de s'y lancer. 
ON NE PEUT PAS TOUT COMPRENDRE.
Il n'y a pas d'histoire cachée.
Il n'y a (souvent) pas de fil narratif, 
ni même de vérité qui serait une vérité pour tous. 
IL N'Y A QUE DES IMAGES.
Il faut se laisser porter par elles, 
sans nécessairement essayer de les déchiffrer. 
Même les professeurs de poésie ne comprennent pas parfaitement les poèmes, car il n'y a rien à comprendre : IL Y A À RESSENTIR

Honnêtement, c'est peut-être la chose la plus importante que j'ai apprise sur les poèmes. 

Bien sûr, il peut y avoir des significations, des symboles, des références, des tas de choses que les initiés détectent peut-être plus rapidement que les nouveaux lecteurs, mais je suis d'avis qu'on devrait simplement se laisser porter par sa première lecture, se laisser le droit d'imaginer ce que l'on veut sans se casser la tête avec les analyses. 

book stacks | Tumblr

Si je devais faire une liste de conseils concernant la poésie, elle ressemblerait à ceci : 

  • Ne pas s'efforcer de constamment chercher un sens, une histoire. Plutôt essayer de saisir les images intéressantes, les émotions. 
  • Se laisser une chance. C'est normal de ne pas tout comprendre et ce n'est pas plus grave que ça (je veux dire... techniquement, votre vie n'en dépend pas). 
  • Être patient. Il est inutile d'essayer de lire un recueil de poésie en 2 minutes. On peut s'attarder sur certains passages, sur certains blancs. On peut relire les vers autant de fois qu'on le veut. Idéalement, on peut même relire le livre plusieurs fois. 
  • Il est parfois intéressant de lire les poèmes à voix haute, question de mieux entendre les sonorités, les rythmes. 
MES RECOMMANDATIONS
et quelques recueils que je ne recommande pas tellement

ATTENTION ! Je suis consciente que la plupart de ces livres ne sont disponibles qu'au Québec. Pour les Européens/autres, je ne peux que vous conseiller d'essayer un peu de tout : de la poésie classique et de la poésie actuelle, de la poésie de chez vous et de la poésie d'ailleurs, etc. 

Bleuets et abricots

Bleuets et abricots, de Natasha Kanapé Fontaine
Appréciation : Coup de ♥
Niveau de difficulté : 2/5
Thèmes : Condition autochtone, féminité, maternité, nature, identité...

De très belles images, près des beautés de la nature. Permet de mieux comprendre la condition autochtone, l'histoire de ces peuples, etc., l'auteure étant elle-même amérindienne.

Résultats de recherche d'images pour « bouc productions »

Grunge, de Frédéric Généreux et Marc-André Poisson
Appréciation : Coup de ♥ 
Niveau de difficulté : 2/5 ou 3/5 ? 
Thèmes : Adolescence, culture et contre-culture, révolte, consommation de masse 

Un super recueil de poésie, génial pour se mettre dans l'ambiance des années 90, mais aussi pour réfléchir à notre rapport à la culture, à ce qui nous est imposé. 

Image associée

La main hantée, de Louise Dupré
Appréciation : ♥♥♥ 
Niveau de difficulté : 2/5
Thèmes : Mort, cruauté, douleur 
(ok, je ne me souviens plus tellement des autres thèmes, mais ce n'était pas SI déprimant, hahah). 

Contrairement à d'autres recueils de poésie, on pouvait tout de même sentir un certain fil narratif reliant les poèmes, ce qui rendait la lecture très agréable. Les adorateurs de chats risquent d'être très touchés par ces textes de Mme Dupré. 

Résultats de recherche d'images pour « rené lapierre pour les désespérés seulement »

Pour les désespérés seulement, de René Lapierre
Appréciation : ♥♥
Niveau de difficulté : 5/5
Thèmes : Désespoir, plusieurs thèmes religieux et de nature biologique

Franchement, je n'ai pas saisi grand chose avec ce recueil de poésie, même après qu'il ait été analysé en classe (d'accord, je n'ai peut-être pas très bien écouté). Je reste toutefois convaincue que c'est un livre intéressant à lire, mais encore plus à analyser. Il y avait des images d'une grande brutalité. J'ai bien l'intention de retenter cet auteur.

Résultats de recherche d'images pour « rené lapierre je suis la fille du baobab brûlé »

Je suis la fille du baobab brûlé, de Rodney Saint-Éloi
Appréciation : ♥ 
Niveau de difficulté : 3/5
Thèmes : Féminité, frontière, identité...

Ceci sera le seul recueil de poésie que je vous présenterai et qui ne m'a (VRAIMENT) pas plu. Sachez toutefois que c'est peut-être juste moi qui ai mal compris, car ce livre a gagné plusieurs prix littéraires prestigieux. 

MAIS. 
Il m'a ennuyée comme pas possible, je n'ai pas du tout compris l'intérêt. J'ai eu l'impression que chaque vers me mentait en pleine face, qu'ils étaient tous inauthentiques. Au final, la seule image que j'en garde, c'est une madame se roulant dans le sable. Rien de bien mémorable.

Résultats de recherche d'images pour « les murènes maude »

Last call les murènes, de Maude Veilleux
Appréciation : Coup de ♥
Niveau de difficulté : 2/5
Thèmes : Féminité, région, vie quotidienne, intégrité....

Un recueil que j'ai emprunté au hasard à la bibliothèque et que j'ai finalement adoré. C'est sans prétention, très sincère. C'est cru, mais c'est magnifique. À lire !

Résultats de recherche d'images pour « l'homme rapaillé »

L'homme rapaillé, de Gaston Miron
Appréciation : Coup de ♥ 
Niveau de difficulté : 5/5
Thèmes : Nation québécoise, identité, mémoire, amour...

Un grand classique de la littérature québécoise. Au départ, je l'ai trouvé assez pénible, mais il m'est tellement resté en tête qu'il s'est élevé au rang de coup de cœur. À relire encore et encore, toujours pour le voir sous un nouveau jour. 

Résultats de recherche d'images pour « émile nelligan livre »

Poésies complètes, d'Émile Nelligan
Appréciation : ♥♥♥
Niveau de difficulté : 4/5

Bon, en vrai, je n'ai pas lu tous ses poèmes, mais j'en ai lu beaucoup, regroupés dans une anthologie. Un monument québécois, placé au centre du mystère et de la légende du poète maudit. Une plume très touchante.

UN DE MES POÈMES PRÉFÉRÉS

Elsa au miroir
Louis Aragon

C'était au beau milieu de notre tragédie 
Et pendant un long jour assise à son miroir 
Elle peignait ses cheveux d'or Je croyais voir 
Ses patientes mains calmer un incendie 
C'était au beau milieu de notre tragédie 

Et pendant un long jour assise à son miroir 
Elle peignait ses cheveux d'or et j'aurais dit 
C'était au beau milieu de notre tragédie 
Qu'elle jouait un air de harpe sans y croire 
Pendant tout ce long jour assise à son miroir 

Elle peignait ses cheveux d'or et j'aurais dit 
Qu'elle martyrisait à plaisir sa mémoire 
Pendant tout ce long jour assise à son miroir 
À ranimer les fleurs sans fin de l'incendie 
Sans dire ce qu'une autre à sa place aurait dit 

Elle martyrisait à plaisir sa mémoire 
C'était au beau milieu de notre tragédie 
Le monde ressemblait à ce miroir maudit 
Le peigne partageait les feux de cette moire 
Et ces feux éclairaient des coins de ma mémoire 

C'était un beau milieu de notre tragédie 
Comme dans la semaine est assis le jeudi 

Et pendant un long jour assise à sa mémoire 
Elle voyait au loin mourir dans son miroir 

Un à un les acteurs de notre tragédie 
Et qui sont les meilleurs de ce monde maudit 

Et vous savez leurs noms sans que je les aie dits 
Et ce que signifient les flammes des longs soirs 

Et ses cheveux dorés quand elle vient s'asseoir 
Et peigner sans rien dire un reflet d'incendie

LES POÈTES QUE J'AIMERAIS DÉCOUVRIR
En vrac. 



Résultats de recherche d'images pour « chasse aux licornes baron » Résultats de recherche d'images pour « jean-paul daoust livre » Résultats de recherche d'images pour « les fleurs du mal »
Résultats de recherche d'images pour « milk and honey » Résultats de recherche d'images pour « emily dickinson book » 

DES ROMANS À PROPOS DE LA POÉSIE
Parce que ça aussi, des fois, ça donne envie de s'y mettre !

Résultats de recherche d'images Dans Notre Petite Bulle


J'espère que cet article vous aura plu/aidé/inspiré à laisser plus de place à la poésie dans votre vie. Si jamais vous avez des suggestions de recueils de poésie, je suis prenante :) ! 

lundi 8 janvier 2018

Tortues à l'infini - John Green

Aza Holmes, 16 ans, a tout pour être aimée et avoir un bel avenir, mais elle a grandi avec une pathologie psychique. Qui est-elle, où est-elle, lorsque la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles s'empare d'elle ? Vous aimerez Aza, qui raconte sa propre histoire, vous aimerez sa meilleure amie Daisy la tornade, et son peut-être amoureux Davis, fils d'un milliardaire mystérieusement disparu. Un trio improbable qui va mener l'enquête, et trouver en chemin d'autres mystères et d'autres vérités...