mardi 16 janvier 2018

Apprivoiser la poésie : guide pour débutants

Image associée

La poésie fait peur.

                                          Peur
                                                  de ne pas comprendre
                                                  de ne pas être assez intelligent
                                                  de s'ennuyer 
                                                  de perdre son temps
                              
                                                                   mais peut-être aussi de réveiller des tourments 
                                                                   cachés profondément 
                                                                   d'avoir affaire à des idées plus grandes que soi
                                                                   d'être émerveillé par ses émois 
                                        
VOILÀ, c'était le pire simili-poème de l'humanité, mais j'imagine que c'est un bon début à cet article quelque peu inhabituel. Il est bien connu que la poésie est un genre estimé comme difficile d'approche, surtout quand on ne sait pas par où commencer. Pourtant, c'est un genre que je me plais de plus en plus à explorer, à découvrir. 

Parce que oui, j'écris cet article et je me considère largement comme une lectrice débutante de poésie. Je suis loin de comprendre le sens profond des poèmes, les vérités qu'ils semblent cacher. 
Même après plusieurs années d'études en littérature. 

Et c'est là, je crois, la chose la plus importante à savoir sur les poèmes avant de s'y lancer. 
ON NE PEUT PAS TOUT COMPRENDRE.
Il n'y a pas d'histoire cachée.
Il n'y a (souvent) pas de fil narratif, 
ni même de vérité qui serait une vérité pour tous. 
IL N'Y A QUE DES IMAGES.
Il faut se laisser porter par elles, 
sans nécessairement essayer de les déchiffrer. 
Même les professeurs de poésie ne comprennent pas parfaitement les poèmes, car il n'y a rien à comprendre : IL Y A À RESSENTIR

Honnêtement, c'est peut-être la chose la plus importante que j'ai apprise sur les poèmes. 

Bien sûr, il peut y avoir des significations, des symboles, des références, des tas de choses que les initiés détectent peut-être plus rapidement que les nouveaux lecteurs, mais je suis d'avis qu'on devrait simplement se laisser porter par sa première lecture, se laisser le droit d'imaginer ce que l'on veut sans se casser la tête avec les analyses. 

book stacks | Tumblr

Si je devais faire une liste de conseils concernant la poésie, elle ressemblerait à ceci : 

  • Ne pas s'efforcer de constamment chercher un sens, une histoire. Plutôt essayer de saisir les images intéressantes, les émotions. 
  • Se laisser une chance. C'est normal de ne pas tout comprendre et ce n'est pas plus grave que ça (je veux dire... techniquement, votre vie n'en dépend pas). 
  • Être patient. Il est inutile d'essayer de lire un recueil de poésie en 2 minutes. On peut s'attarder sur certains passages, sur certains blancs. On peut relire les vers autant de fois qu'on le veut. Idéalement, on peut même relire le livre plusieurs fois. 
  • Il est parfois intéressant de lire les poèmes à voix haute, question de mieux entendre les sonorités, les rythmes. 
MES RECOMMANDATIONS
et quelques recueils que je ne recommande pas tellement

ATTENTION ! Je suis consciente que la plupart de ces livres ne sont disponibles qu'au Québec. Pour les Européens/autres, je ne peux que vous conseiller d'essayer un peu de tout : de la poésie classique et de la poésie actuelle, de la poésie de chez vous et de la poésie d'ailleurs, etc. 

Bleuets et abricots

Bleuets et abricots, de Natasha Kanapé Fontaine
Appréciation : Coup de ♥
Niveau de difficulté : 2/5
Thèmes : Condition autochtone, féminité, maternité, nature, identité...

De très belles images, près des beautés de la nature. Permet de mieux comprendre la condition autochtone, l'histoire de ces peuples, etc., l'auteure étant elle-même amérindienne.

Résultats de recherche d'images pour « bouc productions »

Grunge, de Frédéric Généreux et Marc-André Poisson
Appréciation : Coup de ♥ 
Niveau de difficulté : 2/5 ou 3/5 ? 
Thèmes : Adolescence, culture et contre-culture, révolte, consommation de masse 

Un super recueil de poésie, génial pour se mettre dans l'ambiance des années 90, mais aussi pour réfléchir à notre rapport à la culture, à ce qui nous est imposé. 

Image associée

La main hantée, de Louise Dupré
Appréciation : ♥♥♥ 
Niveau de difficulté : 2/5
Thèmes : Mort, cruauté, douleur 
(ok, je ne me souviens plus tellement des autres thèmes, mais ce n'était pas SI déprimant, hahah). 

Contrairement à d'autres recueils de poésie, on pouvait tout de même sentir un certain fil narratif reliant les poèmes, ce qui rendait la lecture très agréable. Les adorateurs de chats risquent d'être très touchés par ces textes de Mme Dupré. 

Résultats de recherche d'images pour « rené lapierre pour les désespérés seulement »

Pour les désespérés seulement, de René Lapierre
Appréciation : ♥♥
Niveau de difficulté : 5/5
Thèmes : Désespoir, plusieurs thèmes religieux et de nature biologique

Franchement, je n'ai pas saisi grand chose avec ce recueil de poésie, même après qu'il ait été analysé en classe (d'accord, je n'ai peut-être pas très bien écouté). Je reste toutefois convaincue que c'est un livre intéressant à lire, mais encore plus à analyser. Il y avait des images d'une grande brutalité. J'ai bien l'intention de retenter cet auteur.

Résultats de recherche d'images pour « rené lapierre je suis la fille du baobab brûlé »

Je suis la fille du baobab brûlé, de Rodney Saint-Éloi
Appréciation : ♥ 
Niveau de difficulté : 3/5
Thèmes : Féminité, frontière, identité...

Ceci sera le seul recueil de poésie que je vous présenterai et qui ne m'a (VRAIMENT) pas plu. Sachez toutefois que c'est peut-être juste moi qui ai mal compris, car ce livre a gagné plusieurs prix littéraires prestigieux. 

MAIS. 
Il m'a ennuyée comme pas possible, je n'ai pas du tout compris l'intérêt. J'ai eu l'impression que chaque vers me mentait en pleine face, qu'ils étaient tous inauthentiques. Au final, la seule image que j'en garde, c'est une madame se roulant dans le sable. Rien de bien mémorable.

Résultats de recherche d'images pour « les murènes maude »

Last call les murènes, de Maude Veilleux
Appréciation : Coup de ♥
Niveau de difficulté : 2/5
Thèmes : Féminité, région, vie quotidienne, intégrité....

Un recueil que j'ai emprunté au hasard à la bibliothèque et que j'ai finalement adoré. C'est sans prétention, très sincère. C'est cru, mais c'est magnifique. À lire !

Résultats de recherche d'images pour « l'homme rapaillé »

L'homme rapaillé, de Gaston Miron
Appréciation : Coup de ♥ 
Niveau de difficulté : 5/5
Thèmes : Nation québécoise, identité, mémoire, amour...

Un grand classique de la littérature québécoise. Au départ, je l'ai trouvé assez pénible, mais il m'est tellement resté en tête qu'il s'est élevé au rang de coup de cœur. À relire encore et encore, toujours pour le voir sous un nouveau jour. 

Résultats de recherche d'images pour « émile nelligan livre »

Poésies complètes, d'Émile Nelligan
Appréciation : ♥♥♥
Niveau de difficulté : 4/5

Bon, en vrai, je n'ai pas lu tous ses poèmes, mais j'en ai lu beaucoup, regroupés dans une anthologie. Un monument québécois, placé au centre du mystère et de la légende du poète maudit. Une plume très touchante.

UN DE MES POÈMES PRÉFÉRÉS

Elsa au miroir
Louis Aragon

C'était au beau milieu de notre tragédie 
Et pendant un long jour assise à son miroir 
Elle peignait ses cheveux d'or Je croyais voir 
Ses patientes mains calmer un incendie 
C'était au beau milieu de notre tragédie 

Et pendant un long jour assise à son miroir 
Elle peignait ses cheveux d'or et j'aurais dit 
C'était au beau milieu de notre tragédie 
Qu'elle jouait un air de harpe sans y croire 
Pendant tout ce long jour assise à son miroir 

Elle peignait ses cheveux d'or et j'aurais dit 
Qu'elle martyrisait à plaisir sa mémoire 
Pendant tout ce long jour assise à son miroir 
À ranimer les fleurs sans fin de l'incendie 
Sans dire ce qu'une autre à sa place aurait dit 

Elle martyrisait à plaisir sa mémoire 
C'était au beau milieu de notre tragédie 
Le monde ressemblait à ce miroir maudit 
Le peigne partageait les feux de cette moire 
Et ces feux éclairaient des coins de ma mémoire 

C'était un beau milieu de notre tragédie 
Comme dans la semaine est assis le jeudi 

Et pendant un long jour assise à sa mémoire 
Elle voyait au loin mourir dans son miroir 

Un à un les acteurs de notre tragédie 
Et qui sont les meilleurs de ce monde maudit 

Et vous savez leurs noms sans que je les aie dits 
Et ce que signifient les flammes des longs soirs 

Et ses cheveux dorés quand elle vient s'asseoir 
Et peigner sans rien dire un reflet d'incendie

LES POÈTES QUE J'AIMERAIS DÉCOUVRIR
En vrac. 



Résultats de recherche d'images pour « chasse aux licornes baron » Résultats de recherche d'images pour « jean-paul daoust livre » Résultats de recherche d'images pour « les fleurs du mal »
Résultats de recherche d'images pour « milk and honey » Résultats de recherche d'images pour « emily dickinson book » 

DES ROMANS À PROPOS DE LA POÉSIE
Parce que ça aussi, des fois, ça donne envie de s'y mettre !

Résultats de recherche d'images Dans Notre Petite Bulle


J'espère que cet article vous aura plu/aidé/inspiré à laisser plus de place à la poésie dans votre vie. Si jamais vous avez des suggestions de recueils de poésie, je suis prenante :) ! 

3 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour cet article, il m'a donné envie de lire de la poésie et notamment "Grunge" qui m'intrigue beaucoup ! J'avais aussi entendu parlé de "Milk and Honey" et il me tente pas mal ;)

    RépondreEffacer
  2. J'ai du mal avec la poésie parce que je ne sais pas quoi en retirer x) mais j'ai beaucoup aimé étudier de nombreux poèmes espagnols et latino américains au lycée, surtout ceux sur la Guerre Civile et pas du tout aimé à la fac. L'idée de lire à ma sauce des recueils de poèmes, en surlignant et en analysant des poèmes qui me parlent me tente de plus en plus et ton article (très bien écrit !) me donne encore plus envie de me lancer ! Milk and honey, les poèmes d'Emily Dickinson et le cercle des poètes disparus sont ceux qui me tentent le plus :)

    RépondreEffacer
  3. C'est une bonne idée d'article, tiens. C'est sympa aussi de proposer des recueils de poèmes pas trop durs à lire. Je suis sûre que ça aidera pas mal de gens à se lancer :)

    RépondreEffacer